Je reviens du bout de l’antan
Le chapeau sur la tête comme un nerval pendu
Pas facile un janvier qui gèle
Aurons-nous à nouveau le plaisir des primevères
Lorsque le printemps nous aura à la bonne
Il y a du beau dans le présent
Je reviens du bout de l’antan

 

Je repasse les plis de ma tête
Les faux plis de la mémoire capricieuse
La cabrette de ma matière grise
Le front ridé la caboche cornue
Le cerveau athanor décante à profusion
En un songe amoral sous la chemise de ma peau
Je repasse les plis de ma tête

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Vincent Smekens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 21 =