Je pense au temps qui trépasse en nos âmes
Et qui jamais ne reviendra pareil
Ce grand Plombier à tuyaux fuyants
Ce retourneur de sable fin sur des châteaux de plage
Dans les yeux des enfants je vois son œil
Ironique et cruel ainsi que fossoyeur
Je pense au temps qui trépasse en nos âmes

 

Je me souviens des jours de pluie indiscontinue
Avoir bondi dans les flaques
Avec des bottes de caoutchouc
Un parapluie en main
Quelle idée Kelly dès ce jour-là me plut
Dans Chantons sous la pluie
Je me souviens des jours de pluie indiscontinue

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Vincent Smekens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 28 =