VERS POUR LUCE

Ma demi-sœur mourut sans que je la connusse
C’est tout à fait normal
Mort-né prédécesseur ce drôle d’animal
Que l’on prénomma Luce

Elle avait quatre pieds et des dents de lapin
C’est tout à fait bizarre
Pour une enfant à part c’était une enfant rare
Luce dans son sapin

On l’a mise en la terre en un trou si profond
Que notre chérubine
N’en sortira que si le fossoyeur la bine
Pauvre Luce au fond
Si gentille
Bien que ne la connusse
Tite fille
Pauvre pauvre pauvre Luce

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Vincent Smekens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 26 =