VOAHIRANA

Le revoici le temps d’aimer
Décembre en paraît tout réensemencé
Et mes hendécasyllabes enchantés
C’est Noël Jésus Marie et Nouvel An
Peut-être un flocon de neige on ne sait pas
Ce que je sais c’est que tu es enfin là

Il était temps Mais te voilà
Nous étions nés destinés à nous aimer
De peu s’en fallut que tu ne vinsses pas
À moi et que tout fût à recommencer
Toi pourtant si ancienne et si nouvelle en
Mon être que ta venue a enchanté

Ô mon cœur tu m’as enfanté
Lors qu’il ne me restait plus que l’au-delà
Comme seule solution bon an mal an
Pour me guérir à jamais du mal d’aimer
Quelquefois le trouvère est un insensé
Qui titube à côté de ses propres pas

De nous deux je n’en reviens pas
Notre amour je veux l’écrire et le chanter
Car jamais non jamais on ne s’aime assez
Nous ne choirons plus de Charybde en Scylla
Avant toi j’ignorais le fin mot d’aimer
Avec toi aimer me devient excellent

Mon amour vigueur de mes ans
Nous irons nager tous deux dans l’Ikopa
Dans tout Antananarivo nous aimer
Au cœur du lac Anosy nous enchanter
Ma tendre nana te voilà malala :
Ma chérie occupant toutes mes pensées

Nous sommes bien récompensés
Voici venu l’Avent allons de l’avant
Rien ne nous retiendra allons par delà
Les monts les océans dangers et trépas
Dresser au chantier de nos nuits enchantées
Cette envie éternelle de nous aimer

Nous voulons ensemble danser n’est-ce pas
Nous révélant chaque jour plus enchantés
D’être là sans être las de nous aimer

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Vincent Smekens

Une réflexion sur « VOAHIRANA »

  1. Mmm! On sent d’ici toutes les épices de Madagascar. Ce texte embaume la vanille bourbon, le poivre noir, le curcuma et donne envie de déguster toute la cuisine locale, ses sambos, ses ravitotos, ses achards, ses mokarys jusqu’à plus faim. Mmm je me délecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 15 =